J’ai commencé la danse classique à presque 30 ans, et alors ?


Danse, Lifestyle / jeudi, novembre 8th, 2018

Tu traines au rayon danse de chez Décathlon avec une pointe de regret ? Tu regardes les ballets sur ARTE avec des étoiles plein des yeux ? Lorsque tu écoutes de la musique classique, tu ressens une plénitude telle que tu as une envie irrésistible de danser ? Alors dans ce cas, cet article est fait pour toi !

Lorsque j’étais au collège …

J’avais une très bonne amie qui faisait de la danse classique. Elle me racontait ses cours, m’apprenait quelques pas, on s’inventait des chorégraphies sur Casse Noisette, j’allais la voir à ses spectacles de fin d’année, elle m’avait même donné une vieille paire de pointes. Je sentais bien que j’étais attirée comme un aimant par cet univers, alors j’ai demandé à ma mère si elle était d’accord pour m’y inscrire. Malheureusement, elle m’a répondu que c’était trop tard car, selon elle, j’étais bien trop grande pour commencer. Chaque année, je revenais à la charge, puis j’ai fini par me résoudre à ne jamais enfiler de chaussons de ma vie.

Le temps a passé, je n’y pensais pour ainsi dire plus … j’ai rencontré Papa Loup, nous avons habité ensemble, nous sommes partis en province, nous avons eu notre Petit Loup, nous avons réaménagé en région parisienne, et puis un soir d’Octobre je me suis demandée quoi offrir à ma mère comme cadeau de Noël. Quel rapport me diras tu ? Eh bien ma mère est comme moi, elle adore les ballets, et l’un de ses plus grands rêves était d’aller en voir un à l’Opéra de Paris. Je me suis rendue sur leur billetterie, et j’ai pris 2 billets pour aller voir la Bayadère quelques jours après Noël. Ceci a réactivé mon envie de danser.

J’ai cherché, et j’ai trouvé !

Je suis donc allée sur Google et j’ai tapé « danse classique adulte débutant ». J’ai trouvé beaucoup d’écoles, mais elles ne prenaient plus d’élèves après l’adolescence. J’ai élargi mon périmètre de recherche aux villes voisines, puis à celles encore d’à côté. Enfin, je suis tombée sur mon école actuelle. J’ai cliqué sur « nous contacter » et j’ai envoyé un mail demandant s’il était encore possible d’apprendre la danse à 29 ans. Quelques heures plus tard, j’ai reçu « il n’y a pas d’âge pour apprendre, venez donc faire un cours d’essai ».

Le soir fatidique, j’avais la boule au ventre et un tas d’excuses pour ne pas y aller : je vais être ridicule, tout le monde va me regarder, je ne suis pas souple, je vais galérerPapa Loup m’a presque fichue à la porte en me disant que si je n’y allais pas, j’allais le regretter. 45 minutes de transports plus tard, j’entrai timidement dans cette grande salle inconnue. D’autres adultes étaient déjà à la barre en train de s’étirer, je me sentais tellement bête avec mes chaussons Décathlon roses achetés la veille ! Puis la prof est arrivée, et m’a mise de suite à l’aise. J’étais la seule débutante, mais j’avais décidé de profiter au maximum de ce premier cours, et de laisser ma honte au vestiaire. C’était un cours multi-niveaux, alors je vous laisse imaginer le boulet, au fond de la barre qui était complètement largué mais qui ne se laissait pas dégonfler pour autant et qui faisait de son mieux pour suivre, les yeux collés aux chaussons des autres : « la barre » puis « le milieu ». Mais, à partir du moment où j’ai entendu les premières notes de piano, et que la réalité n’existait plus pour moi, je savais que j’avais trouvé ma place.

Le cours s’acheva sous les applaudissement de tous (comme dans la série Un, Dos, Tres), et moi j’étais absolument vidée mais heureuse.

Une semaine de courbatures plus tard (oui oui, c’est un sport très complet), j’y suis retournée, puis je suis passée à 2 fois par semaine sur les conseils de ma prof, afin de progresser plus vite. Il y a tant à apprendre !

Bref, voilà comment j’ai décidé de sauter le pas et de m’inscrire à l’année.

Et je ne suis pas la seule !

Au jour d’aujourd’hui, de plus en plus d’adultes osent se lancer, il y a d’ailleurs un vrai engouement pour la danse classique sur le tard. Une multitude de cours dédiés aux adultes débutants se sont ouverts dans toute l’Ile de France, et je suppose partout ailleurs en France. Cette année, au forum des associations de ma ville, un stand m’avait interpellé pour venir m’inscrire chez eux afin de faire de la danse classique, incroyable ! J’avais eu tant de mal à trouver, il y a 4 ans !

Et cet engouement, je le retrouve dans mon école : d’année en année, je vois de plus en plus d’adultes débutants sauter le pas, et j’en suis ravie ! C’est très enrichissant d’avoir plusieurs niveaux dans un cours : partager avec les débutants, et de se surpasser avec les expérimentés. Ça créé une bonne dynamique de travail et favorise, à mon sens, une ambiance chaleureuse.

Alors ça y est, tu as envie d’essayer ?

2 solutions s’offrent à toi :

En ce qui concerne Stanlowa, j’y suis allée prendre un cours de pointes niveau débutant, et c’est vraiment une bonne solution pour oser faire ses premiers pas. En effet, il existe un cours appelé « technique de base » afin d’apprendre le b.a-ba du classique : les positions de base, se familiariser avec le vocabulaire propre à cette discipline, etc … Bon, à la longue ça finit par revenir cher mais, en fonction du planning, on est libre d’y aller lorsque ça nous chante, les profs sont tous renommés, et il y a un pianiste sur place.

Si j’avais eu connaissance de l’existence de ce genre de d’endroit, j’aurais pris quelques cours pour me mettre dans le bain, mais maintenant que je suis montée dans le train en marche, je poursuis mon chemin : j’entame ma quatrième année pour mon plus grand bonheur !

Pour ne rien regretter, fonce !


Cet article t’as plu ? Tu as besoin de renseignements ?

N’hésite pas à le partager et à le commenter ! Je suis toujours ravie d’échanger avec vous tous !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *